Laurie Suffren
Hypnothérapeute à Aix-en-Provence

Articles

Les constats de viol dans le monde sont effrayants d’après l’article publié sur le site de  l’association Stop aux Violences Sexuelles : « Environ un homme sur six et une femme sur quatre sont victimes de violences sexuelles dans leur vie (ref Conseil de l’Europe). C’est ce constat, qualifié d’épidémie, qui a amené le Dr Violaine Guérin, endocrinologue et gynécologue, à fonder l’association Stop aux Violences Sexuelles (SVS) en 2013. »

Association Stop aux Violences Sexuelles

 

Être thérapeute c’est accompagner la personne  dans son  projet, de vie mais c’est avant tout être à l’écoute de ses  souffrances internes. Bien souvent  les blessures de l’enfance ne sont pas réparées laissant un vide intérieur, l’impression de n’être rien ou pas grand-chose mettant en suspend ces questions : qu’est ce que je vaux, qui je suis, qu’elle est le sens de ma vie ?

Le vide est d’autant plus grand lorsqu’il est lié à un attouchement, un  inceste, une agression sexuelle durant l’enfance, l’adolescence . Généralement l’évènement est caché par peur de ne pas être entendu, par peur des représailles, laissant la place au déni, l’amnésie, la banalisation pensant que la vie va continuer normalement . Alors cet enfant, cet adolescent (fille/garçon) va grandir avec ses blessures, ses croyances, cette douleur dans le silence.

Devenu adulte, ce vide intérieur  risque de  se faire entendre lorsque la personne  souhaite fonder une famille. Le fait de désirer un enfant, se projeter entant que parent va générer des angoisses liées à l’évènement consciemment ou non.

 Ce  déclencheur peut alors devenir libérateur si la personne  a le courage de s’occuper d’elle, de cette blessure d’enfance. J’emploie volontairement le mot COURAGE car il en faut pour remuer et affronter ses vieux démons qui refont  surface brutalement. La personne prend conscience que sa vie va changer et qu’elle va devoir faire « un choix », vivre avec dans ce silence douloureux ou sortir de sa zone de confort en franchissant la porte d’un thérapeute pour enfin se libérer. 

Tout le travail du thérapeute va être de l’entendre et déclencher au plus profond d’elle-même son processus de  résilience.

 

Tant que le sujet restera tabou, ce silence comblera le vide.

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.